03/06/2005

les chaussures de joggging

Les chaussures de course

En 50 ans, les chaussures de course à pied ont réalisé d'immenses progrès technologiques et permirent notamment l'éclosion du phénomène jogging. Aujourd'hui, il existe une multitude de marques et de modèles. Comment choisir?

Conseils

- les très bons coureurs choisissent des chaussures légères. On peut calculer qu'en économisant 100 grammes sur chaque chaussure, on gagne près de 30 secondes à 1 minute sur 20km.
- le gain de poids s'effectue en général sur les semelles. Mais il faut déjà courir vite et être léger pour supporter les très fines semelles des modèles de compétition. Elles sont également plus fragiles et durent rarement plus de 200 bornes.
- à l'entraînement, les coureurs préfèrent généralement des modèles plus épais qui absorbent mieux les ondes de choc à chaque impact du pied sur le sol.
- le type de revêtement sur lequel on a l'habitude de courir constitue un paramètre important au moment de l'achat. Le saviez-vous? A l'origine, l'inventeur des semelles d'adhérence s'était inspiré de l'appareil à faire des gaufres de sa femme.
- le poids du coureur doit être pris en compte. L'épaisseur des modèles sera proportionnelle au poids du coureur pour amortir une pression plus importante.
- le sexe joue également. Les pieds de femmes ont une morphologie différente de ceux des hommes. Plus étroits au talon et plus larges à l'avant.

Comment faire ?

- Rendez-vous dans un magasin spécialisé où vous pourrez compter sur les conseils de vendeurs, souvent eux-même adeptes de la course à pied.
- Prenez une paire de chaussettes avec vous et entamez quelques foulées dans le magasin.
- N'oubliez pas d'emporter aussi vos chaussures précédentes, ce qui permettra, grâce aux traces d'usure, de tirer de très riches enseignements.
- Lors d'une course de longue distance, le pied s’échauffe et gonfle. Tenez-en compte au moment de l'achat en réservant un peu d'espace entre les orteils et l'avant des baskets (environ 0,5cm). Le talon en revanche doit être parfaitement maintenu.
- Règle d'or: ne portez jamais en course un modèle neuf que vous n'auriez pas préalablement rodé à l'entraînement. Les mauvaises surprises sont nombreuses.

Pronation-supination

Pronation, supination, ce sont des mots que l'on entend souvent lorsqu'on se rend dans un magasin de chaussures de sport. Il s'agit de déterminer différentes positions dans l'appui du pied sur le sol. L'hyperpronation, communément appelée "pieds plats", laisse une empreinte relativement large. L'hypersupination au contraire révèle un isthme rétréci. En réalité, il n'y a pas lieu d'accorder trop d'importance à ces détails. D'abord parce que la majorité des coureurs possèdent des pieds parfaitement normaux. Ensuite parce que les tendances morphologiques ne doivent pas être forcément corrigées par les modèles de chaussures.

Vue arrière (attaque chaussure et appui squelette) et trajectoire de l'appui universel du pied droit au sol

Vue arrière (attaque chaussure et appui squelette) et trajectoire de l'appui supinateur du pied droit au sol

Vue arrière (attaque chaussure et appui squelette) et trajectoire de l'appui pronateur du pied droit au sol


11:49 Écrit par thierry lessire | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

apprendre votre blog est formidable tres bien expliquer par contre serait t il possible d en savoir un peut plus sur le rythme cardiaque pour maigrir ayant une fcm de 173 (test sur tapis) et ayant 10 kgs a perdre mon age 55ans je cours 5 a 6 fois par semaine 1 heure par sortie je vous en remercie d avance et je vous souhaite une bonne annee 2006

Écrit par : jacquet | 22/06/2006

Les commentaires sont fermés.